Réunion Island Forever
Bienvenue sur Réunion Island Forever.
Dans ce forum, je vous parlerais un peu de mon île et vous trouverez aussi d'autres rubriques et beaucoup d'autres choses que je vous laisse découvrir.
Je vous souhaite donc une bonne visite sur mon site
Derniers sujets
» Les thermes
par Séverine Mer 28 Mar - 21:27

» Blanche Pierson
par Séverine Mer 28 Mar - 21:26

» Leconte de Lisle
par Séverine Mer 28 Mar - 21:24

» Le voile de la mariée
par Séverine Ven 25 Mar - 21:34

» Les 3 Salazes
par Admin Ven 25 Mar - 11:45

» Le cirque de Mafate
par Admin Ven 25 Mar - 11:41

» Le cirque de Salazie
par Admin Ven 25 Mar - 11:32

» Grand-mère Kalle
par Admin Ven 25 Mar - 11:20

» Evariste de Parny
par Admin Ven 25 Mar - 1:02

» Juliette Dodu
par Admin Ven 25 Mar - 0:56

» Jules Hermann
par Admin Ven 25 Mar - 0:52

» François de Mahy
par Admin Ven 25 Mar - 0:48

» Sarda Garriga
par Admin Ven 25 Mar - 0:44

» Mahé de Labourdonnais
par Admin Ven 25 Mar - 0:40

» Edmond Albius
par Admin Ven 25 Mar - 0:36

» Les différentes populations à la Réunion
par Admin Ven 25 Mar - 0:31

» Son histoire
par Admin Ven 25 Mar - 0:02

» L'affaire Sitarane
par Admin Jeu 24 Mar - 23:44

» je me présente
par Admin Jeu 24 Mar - 23:27

» Acceptation du réglement
par Admin Jeu 24 Mar - 23:22


Zorro Chang

Aller en bas

25042010

Message 

Zorro Chang




Star montante du ragga-dancehall.
La star de notre 974
Pour les amateurs de ce genre de musique vous allez adoré.
Sur les radios de l’île mais aussi d’ailleurs, dans les discothèques à la mode, GiovaMais ce succès grandissant, il le doit à sa seule persévérance après de bons et loyaux services dans la musique qu’il aime.
nni Moussa alias Zorro Chang fait un tabac. Sa chanson-phare « A la le son » fait un cartoEn fait, c’est grâce à son frère passionné de disques vinyl qu’il a plongé dans la musique depuis longtemps maintenant. Il lui a tout bonnement donné le virus. n auprès des jeunes, et des moins jeunes d’ailleurs, l’une des 19 chansons de son premier album titré « Sa bon kalité sa baye » sorti dans les bacs l’année dernière. Mais ce succès grandissant, il le doit à sa seule persévérance après de bons et loyaux services dans la musique qu’il aime.
En fait, c’est grâce à son frère passionné de disques vinyl qu’il a plongé dans la musique depuis longtemps maintenant. Il lui a tout bonnement donné le virus.
Et Zorro Chang a fait son chemin tout seul depuis cette contamination. D’abord comme DJ. Il a sillonné toutes les routes de la Réunion avant de prendre le micro et d’utiliser sa voix.

Sa particularité est d’utiliser des « riddims », plus clairement des sons d’autres artistes connus, principalement ceux originaires du pays de l’oncle Sam. Une fois sélectionnés à son goût, l’artiste possessionnais y pose sa voix, une voix créole bien sûr. Et le tour est joué.

Et tout ça tout seul, dans le studio qu’il s’est lui-même confectionné à son domicile, réalisant des économies pour que son matériel soit au top.

Son style ? Du reggae dancehall. En réalité des sélections de musiques diverses et variées, un véritable melting-pot musical, collant comme un gant à la diversité réunionnaise.
Et Zorro Chang a fait son chemin tout seul depuis cette contamination. D’abord comme DJ. Il a sillonné toutes les routes de la Réunion avant de prendre le micro et d’utiliser sa voix.

Sa particularité est d’utiliser des « riddims », plus clairement des sons d’autres artistes connus, principalement ceux originaires du pays de l’oncle Sam. Une fois sélectionnés à son goût, l’artiste possessionnais y pose sa voix, une voix créole bien sûr. Et le tour est joué.

Et tout ça tout seul, dans le studio qu’il s’est lui-même confectionné à son domicile, réalisant des économies pour que son matériel soit au top.

Son style ? Du reggae dancehall. En réalité des sélections de musiques diverses et variées, un véritable melting-pot musical, collant comme un gant à la diversité réunionnaise.

Son nom ? Il le tire de ses noms gâtés que lui donnaient ses amis. A la fois passionné de films d’action et fortement inspiré par l’univers asiatique, son nom d’artiste était donc devenu évident.
Son nom ? Il le tire de ses noms gâtés que lui donnaient ses amis. A la fois passionné de films d’action et fortement inspiré par l’univers asiatique, son nom d’artiste était donc devenu évident